Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

// Fabulous Sheep + Gabelt // @ Le Petit Voisin (17/04/2015)

Publié le par Makizara

Four à pizza !

Hey, what’s up rockers ?

Hier soir, petit concert intimiste au Petit Voisin avec les Fabulous Sheep, un groupe tout droit venu de Béziers, et les Gabelt, que l’on ne présente plus.

Comme son nom l’indique le Petit Voisin, c’est petit, très petit. La scène se situe au sous-sol, dans une cave qui a des allures de four à pizza. Et il n’y a pas que l’aspect visuel qui rappelle un four mais aussi la température. On est au mois d’Avril (« ne te découvre pas d’un fil ») mais dans la cave il fait une chaleur étouffante.

Les Fabulous Sheep prennent possession d’une petite estrade qui tient lieu de scène sur les coups de 22h. Le quintet donne tout ce qu’il a : des tripes, de la sueur et des décibels. Pour les situer, ils font plutôt du rock-garage (enfin, du rock-cave en l’occurrence ! Haha ! … Ahem ahem…pardon) avec de très très très très fortes influences Libertiniennes (quoi, ce mot n’existe pas ?!). Faut savoir que moi, je suis une grosse fanna des Libertines, c’est un peu sacré chez moi. Pas touch’ quoi ! Alors quand j’ai reconnu quelques riffs et lignes de basse des Libertines (genre « The Man Who Would Be King » ou « Music When The Lights Go Out »), j’étais à la fois outrée en mode : « Sacrilège, diantre ! » et à la fois ravie pas ce qu’ils en avaient fait. Ils le font à leur sauce, et ça c’est plutôt cool. Donc voilà, les Fabulous Sheep, c’est quand même pas mal avec une bonne énergie !

// Fabulous Sheep + Gabelt // @ Le Petit Voisin (17/04/2015)

C’est en nage et presque à la nage, que l’on remonte à la surface le temps pour les Gabelt d’installer leurs matos (dont une pédale faisait vraiment de l’œil à Cécilia ;)

Dehors, les deux/cinquième des Red Woods et un Alpaga sirotent leurs bières dans la tiédeur d’un soir d’Avril. On prend une bonne grosse respiration et on redescend en apnée pour applaudir les Gabelt.

Le quatuor est au top ce soir, même s'il perle à grosses gouttes. D’ailleurs, à un moment, j’ai eu peur que Bruno, au chant, fasse une syncope, pour vous dire ! Mais, ni la chaleur, ni même la petite corde de Mi qui s’est fait la malle, rien n’a entamé son légendaire humour. Arthur, quant à lui, a regretté son abondante chevelure mais elle ne l’a pas empêché de faire ses petits solos qui font remuer les groupies du premier rang. Quant à la session rythmique, c’était juste parfait. Une cohésion de dingue ! C’est ça qui, selon moi, fait toute la différence dans un groupe. Avoir une fondation rythmique solide, c’est ce qui fait qu’un groupe est un level au dessus. Donc un grand bravo à Grégoire (batterie) et Damien (basse) (j’adore ta basse d’ailleurs, je vais te la piquer j’crois bien).

// Fabulous Sheep + Gabelt // @ Le Petit Voisin (17/04/2015)

Voilà, voilà !

Que vous dire de plus ? A part que ce fût un petit concert bien sympathique. Le Petit Voisin, c’est une autre ambiance, un autre délire que des salles plus « grandes » comme La Dynamo ou le Connexion. Là, pour le coup, c’est très ….mmm….privé. Mais c’est ça qui est cool aussi.

Ah et désolée pour les photos un peu pouraves mais c’était pas très easy de prendre des photos dans un endroit si étroit où la luminosité est pas top top. Mais bon, j’ai fait ce que j’ai pu.

Je vous fais des bisous et vous dis à bientôt pour encore plus de rock’n’roll !

Makizara

Voir les commentaires

>>> Red Woods + Dancers in Red

Publié le par Makizara

Voir la vie en Rouge !

J’aime les concerts comme ça, où il y a deux groupes cools qui jouent dans un endroit cool avec plein de gens cools dans le public. #mondedesbisounoursbonsoir !

[Alors euh…oui…qu’est-ce que je voulais dire ?....Mmm….Euh… Dieu que cette chronique va être laborieuse à écrire… (se gratte le coin du sourcil) … pourquoi est-ce que j’ai bu autant déjà ? … Ah oui, c’est la faute de Laura … C’est toujours sa faute, toute manière…. Et Sandy qui se marrait… J’sais pas si vous vous rappelez de Sandy, c’était ma webmasteuse sur l’ancienne version de Born in Toulouse, ça faisait un bail qu’elle n’était pas venue voir un concert, ça fait plaisir de la revoir parmi nous… Désolée à ceux que je n’ai pas salué (Marion, Félix, William & Mister Jack, etc), j’étais pas en état. Voilà ! (reprend sa respiration), 1,2,3, c’est parti :]

J’arrive en retard (pour une fois) alors que les Red Woods sont déjà sur scène. Y’a pas foule dans le public, La Dynamo se remplie progressivement qu’à partir de 21h en général. Sur les planches, ils sont cinq (le compte est bon) mais à la guitare il y a une nouvelle tête. Il s’agit de Romain du groupe Alpaga qui est venu faire de l’interim chez les Red Woods le temps d’un concert. Et ma foi, il a plutôt assuré pour quelqu’un qui n’avait répété qu’une seule fois. Les Red Woods sont toujours au top, y’a rien à redire, c’est carré, c’est propre, y’a l’énergie qu’il faut, là où il faut. (« Camille, tu saoules avec les Red Woods, c’est bon, on a compris ! »). Gnagnagna !

N’empêche, ils ont remporté le tremplin pour le Weekend des Curiosités au Bikini (joie, joie, joie).

>>> Red Woods + Dancers in Red

Puis c’est au tour des Dancers in Red de monter sur scène. Comme à chacun de leurs concerts « at home », toute la family est au balcon: Tonton Gérard, Tatie Danielle et tout, et tout. Les Dancers ont revêtu leurs habits de lumière : slim rouge pour Guillaume, robe à géométrie variable pour Marion et veste à paillettes pour Mathieu.

« J’espère que le ramage est à la hauteur de leur plumage » ironise Laura la mauvaise langue.

Mais oui, t’inquiète ! C’est pas la même attitude que les Red Woods (qui sont moins centrés sur le style et la promo) mais c’est cool quand même. C’est une autre approche du rock, c’est tout. L’énergie rock’n’rollienne est présente donc moi je suis contente, voilà. Et je ne suis visiblement pas la seule : au premier rang Mister Jack fait des flaques comme à chaque concert du trio écarlate. Haha, vieille groupie va !

>>> Red Woods + Dancers in Red

Le show est bien rodé : roulage dans le public de Mathieu à la guitare, secouage de chevelure pour Marion à la basse et le fameux solo de batterie de Guillaume mais cette fois-ci (Ô surprise) dans le noir pour mieux voir l’inscription phosphorescente « Dancers in Red » sur son torse. Ce groupe, c’est de l’acide sulfurique n’en déplaise à Laura ! (et toc !)

A 23h et des brouettes, le show se termine, on plie les flycases. On regagne la sortie de La Dynamo rue Amélie en titubant pour (certainement) la dernière fois de toute la vie. Mais séchez vos larmes de crocodiles, ses portes se réouvriront à Bonnefoy un de ces jours.

Sur ce, je m’en vais décuver dormir du sommeil du juste. A très vite pour de nouvelles aventures !

See U

Makizara

Voir les commentaires