Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je fais un concert

Publié le par Makizara

Je fais un concert

Salut les petits poulets!

(Oui. Parfaitement. Tu as bien lu "poulets". Why not? j'ai envie d'dire)

Je passe en coup de vent pour vous rappeler ou vous signifier (pour ceux qui ne le savent pas encore) que je joue le 18 Février à l'Obohem avec mon groupe Maple Magic que vous pouvez écouter sur Soundcloud ici ou voir sur Youtube . (ouiiiii, on a fait un clip au téléphone portable)

On partagera la scène avec Given To Fly et Melt, ça commence à 20h30 (+ le quart d'heure toulousain hein!) et c'est "pas cher pas cher" (en roulant les R) puisque le PAF est seulement à 3€.

Je sais, je sais, c'est pas "éthique" de faire la promo de son groupe en profitant lâchement de vous, mes petits lecteurs BornInToulousiens adorés, mais que voulez-vous? Je ne le ferai plus, promis! (croise les doigts derrière son dos)

(C'est pas comme si Born in Toulouse était un blog HYPER objectif)

Bref, j'espère vous y voir. Que dire d'autre? Euh...mmm... je me fais déjà pipi dessus rien que d'y penser mais chut, ça, ça reste entre nous!

Voilou!

Makizara

Le lien de l'événement:

JEU 18 FEV @ O BOHEM /// GIVEN TO FLY + MELT + MAPLE MAGIC

Voir les commentaires

Showcase des Dancers in Red @ Gibert Joseph Musique (23/01/2016)

Publié le par Makizara

Showcase des Dancers in Red @ Gibert Joseph Musique (23/01/2016)

Salut les rockeurs!

Ce samedi après-midi, j'ai pu constater que le rock se porte plutôt pas mal du côté du trio toulousain Dancers in Red. Ce qui est "normalement" un show acoustique à Gibert Joseph Musique, était on ne peut plus électrique. Et j'oserais dire décoiffant!

A l'occasion de la sortie de leur nouvel EP vinyle, les Dancers ont invité deux saxophonistes à leurs côtés. Et ça donne de suite une touche plus festive à leur garage-rockab'-sexy. Et franchement c'était vraiment pas mal du tout comme après-midi musicale.

Les Dancers sont toujours là pour mettre le feu, on peut compter sur eux pour ça. C'est un peu leur marque de fabrique. Le public qui a répondu présent, n'hésite pas à frapper des paluches lorsque Mathieu le sollicite. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour un showcase anthologique.

Prochain concert du trio écarlate: le 30 Janvier au Metronum en compagnie Therapy.

Enjoy :)

Makizara

Showcase des Dancers in Red @ Gibert Joseph Musique (23/01/2016)

Voir les commentaires

[CHRONIQUE LP] | Factory - Red Woods

Publié le par Makizara

[CHRONIQUE LP] | Factory - Red Woods

Salut amis rockeurs et bonne année 2016 !

Me voici de retour sur Born in Toulouse pour vous parler (encore) des Red Woods. (Je sais, je sais, j’ai le disque rayé mais pour ma défense, quand on aime, on ne compte pas hein ?!).

Mais si je vous en parle maintenant, c’est qu’il y a une bonne raison. En effet, le 2 Février prochain, aura lieu au Saint des Seins la release party de leur prochain EP. Un tout nouveau bébé enregistré il y a peu au studio de l’Imprimerie.

Donc il est l’heure pour moi que je me bouge les fesses et que je vous chronique leur premier album Factory que j’aime du plus profond de mes tripes.

Factory est sorti en 2013, ça commence à faire un petit moment déjà. Il a été enregistré, mixé et masterisé au Studio Expérience, non loin de chez moi, par Olivier Peries et René Kraether.

Je me souviens l’avoir acheté à la sortie du tout premier concert que j’avais vu du groupe. Au hasard. Et quel hasard !

Je l’ai écouté jusqu’à l’usure, jusqu’à connaître les moindres intonations de la voix envoûtante d’Hugo, jusqu’à reconnaître la chanson dès la première note de guitare de William, jusqu’à atteindre une overdose sonore qui ne venait pourtant pas. J’ai aimé ces 11 titres comme la BO de mon existence.

Vous pensez certainement que j’exagère. Mais non. Même pas. C’était viscéral, c’était vital !

Ce que j’aime chez les Red Woods, ce sont les sonorités sauvages qui nous plongent dans un désert amérindien où s’étend à perte de vue de vastes espaces qui respirent la liberté. On voyage sur "Indian’s Crusade", sur "Favelas" ou encore sur "Cold Desert". On brûle d’énergie sur "Monkey Shoulder" et "She Burns Me Eyes With Her Fire". On pousse les portes battantes d’un saloon sur "Titty Twister" et on se gorge de bière jusqu’à n’en plus pouvoir.

C’est ça, l’esprit des Red Woods. On ferme simplement les yeux, et on se retrouve transporté vers un ailleurs qui nous tend les bras de manière conviviale.

Bref, vous l’aurez compris, cet album m’a retourné et m’a marqué au fer rouge. J’espère qu’il en fera de même pour vous.

En attendant, il me tarde de savoir si Sober and Dry, leur nouvel EP, me fera le même effet… Réponse bientôt !

Makizara

Voir les commentaires