Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

dona confuse

Nouvel Album de Dona Confuse

Publié le par Makizara

Salut amis toulousains!

J'ai une bonne nouvelle pour vous: le 20 Avril prochain sort le 3ème album de Dona Confuse.Il s'appelle Elements of Cosmogony et sera disponible en CD sur le Bandcamp du groupe ici, ainsi que sur Spotify, Deezer et Apple Music.

Bref, vous n'avez pas trop d'excuse pour passer à côté.

J'ai eu la chance de l'écouter en avant première. Il est composé de 8 morceaux: Solar, Lunar, Earth, Invisible, Jupiter Love (que j'ai du entendre en concert, parce qu'elle me disait déjà quelque chose), Cosmos Edges, Darken et Ark.

ça reste du Dona Confuse pour jus dans le style très aérien, psychédélique, limite trance.

Je vous mets le visuel de la pochette:

Nouvel Album de Dona Confuse

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, les Dona Confuse feront un concert à l'occasion de la sortie d'Elements of Cosmogony le 20 avril à La Dynamo (une "release party" comme on dit dans le jargon).

Je vous mets le lien de l'événement Facebook où vous retrouverez toutes les infos nécessaires: https://www.facebook.com/events/238761513140192/

Voilà, je pense vous avoir tout dit!

A bientôt!

Makizara

Voir les commentaires

Back to Business

Publié le par Makizara

Salut les jeunes (oui les jeunes, ce qui compte c'est dans la tête hein!)!

Bien ou bien les vacances? Et la rentrée? #sujetquifâche

Je reprends du service pour une nouvelle année de rock'n'roll dans notre très chère ville rose!

Pour "se mettre en canne" (je déteste cette expression), j'ai deux choses pour vous:

1) Félix, le leader des Sabotage vous savez, organise avec quelques compatriotes musiciens des Jam Sessions au Cri de la Mouette tous les troisième jeudis du mois: ça s'appelle The Purple Room et la soirée de lancement aura lieu le 24 septembre (note-le dans ton cahier de texte, s'il-te-plait). Le lien de l'événement est ici.

2) Une petite vidéo live de Dona Confuse pour se décrasser un peu les oreilles malmenées par l'eau saline:

Voilà, voilà. C'est gratuit. C'est cadeau.

Ah et j'oubliais: Kid Wise sort son clip de "Miroir" demain. Bien évidemment, je vous le balance dès sa sortie.

Allez, surtout ne soyez pas trop sages cette année!

Makizara

Voir les commentaires

3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1

Publié le par Makizara

3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1

Vendredi 3 Juillet

Premier weekend de juillet, grosse chaleur, bouchons sur le périph’ mais on arrive juste à temps pour voir Space Duvet Cover inaugurer cette 3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac. Il est 18h et le public est plus que clairsemé sur l’immense étendue d’herbe du site.

Sur scène, le jeune quatuor enchaîne reprises et compos en pratiquant assidument l’échangisme instrumental. Peu importe l’instrument qu’ils ont entre les mains, ces mecs-là assurent et c’est assez rare pour être souligné. La voix du chanteur est parfaite pour leur blues-rock. Leur set est carré et bien maîtrisé. Ils auraient pu faire danser les foules si seulement elles étaient là. C’est l’inconvénient de passer en premier mais il faut toujours qu’il y ait un premier, pas vrai ? Space Duvet Cover reste une belle découverte malgré l’amorphisme du public.

3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1
3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1

« Y’a pas grand monde pour l’instant mais ça va arriver ! » espère William Woods avant de repartir s’assurer que le festoch se déroule bien.

A 19h, Hugo derrière sa basse tente de réveiller les badauds en les apostrophant d’un « Allez, rapprochez-vous ! On veut de la bagarre, la première chanson s’appelle Fight ! ». Dung est dans la place et veut le faire savoir. Ils sont deux mais ils foutent un bordel à hérisser la permanente violine des mamies. Pourtant, il n’y a qu’une basse et une batterie (et du chant, vous vous doutez bien). Pas de guitare ! Comme quoi, on peut faire du rock qui envoie du steak sans guitare. I love that ! Quelques gentils pogos font leur apparition et c’est déjà une belle récompense pour Dung.

20h, c’est l’heure pour moi de me prendre une grosse claque ! My Great Blue Cadillac monte sur scène pour déverser son post-punk guttural. Ils sont deux : Louise et Eddy ainsi qu’une basse bien lourde et un tom bass parfois agrémenté d’une crash. Et c’est tout ! Eddy a une voix exceptionnelle, à la Ian Curtis. D’ailleurs, en écoutant ce duo montpelliérain, on ne peut que penser à Joy Division. J’adore, j’adore, j’adhère !

3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1
3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1

Un petit tour au foodtruck le temps pour Lindbergh de monter son matos, de s’accorder, de faire « Un, deux, Un, deux » dans le micro, de se réaccorder, de se recoiffer, de balancer une ou deux vannes, de se réréaccorder, de se mettre d’accord avec l’ingé son, de se réréréaccorder…

« Bouh, c’est long ! », s’impatiente Sandy à ma droite. « Ouais bah, on est une diva ou on l’est pas ! »

Ah ça y est, le trio commence (enfin) sa setlist dans la joie et la bonne humeur. Bah vaut mieux tard que jamais comme on dit, hein ! Heureusement que l’attente en valait la chandelle. Lindbergh (outre, un excellent exercice de prononciation) c’est de l’indie-rock/post-hardcore qui envoie du bois comme on aime. Pas vraiment le groupe adéquat pour un coucher de soleil mais on fait avec. Le public est plutôt réceptif et secoue de la crinière même si elle n’est pas aussi luxuriante que celle de Steve au chant et à la guitare. Bref, Lindbergh = un bon petit groupe à suivre.

21h, le diamant lumineux du Common Diamond prend place au centre de la scène alors que l’obscurité de la nuit laisse place à la désinhibition des festivaliers. Une demi-heure plus tard, le quatuor entame son show devant une assistance relativement étoffée et réceptive. C’est que le Common se fait petit à petit un nom et être programmé Place du Cap’ pour la fête de la musique ça donne un bon petit coup de pouce. Encore ce soir, on délivrera un "thumb up" au quatuor de space-pop !

3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1
3ème édition du festival Les Brasseurs du Lac | Jour 1

22h30, avantage pour Mathieu à la batterie qui n’a pas trop à bouger de place puisqu’il officie également chez Dona Confuse. Le quatuor d’electro-krautrock qui ne m’avait pas particulièrement convaincu (oui, je le dis !) il y a deux ans au Connexion s’est transformé en trio depuis. Alors, je ne sais pas si c’est le plein air, si c’est le changement de line-up, si c’est le réel enthousiasme du public, si c’est le taux d’alcoolémie ou si c’est moi tout simplement, mais j’ai bien aimé Dona Confuse ce soir (oui, je le dis !). "C’était pas si pire" comme dirait l’autre. Quant au public, il est visiblement conquit à en voir le balancement de caboche, le martèlement du pied dans l’herbe et l’invasion de la scène pour le grand final. Bravo aux Dona en tout cas !

Il est minuit et des brouettes lorsqu’on laisse le collectif Longway et sa techno poursuivre les hostilités jusqu’au bout de la night. Demain, une autre grosse soirée nous attend encore avec une programmation tout aussi cool et éclectique qu’aujourd’hui. N’oubliez pas l’aspirine et la caféine les enfants !

Des smacks !

Makizara

Voir les commentaires