Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

gabelt

Making Of de Cavalcade - Gabelt

Publié le par Makizara

Voir les commentaires

Chronique EP | "Gabelt"

Publié le par Makizara

Chronique EP | "Gabelt"

Ah! La procrastination, le pire fléau de l'humanité! Malgré mes bonnes résolutions de début d'année qui ont, en général, une espérance de vie d'environ 3 semaines, je n'ai pas réussi à me débarrasser de mon penchant de cossarde pour la procrastination.

Les EP's s'accumulent sur mon bureau et les chroniques tardent à naître.

L'autre jour, Arthur, le guitar-hero des Gabelt, m'a dit que le nouvel EP de son groupe sortira à la rentrée prochaine. J'ai été ravie par cette nouvelle mais, très vite, un sentiment de "shame on me" m'a envahit. J'ai lancé un triste coup d’œil à leur dernier EP sortie en Septembre de l'année dernière, qui végète sur le coin de mon bureau en compagnie d'autres EP's et LP's de groupes toulousains. Pas loin d'un an s'est écoulé depuis que je m'étais fixée d'écrire cette chronique mais toujours rien... Je me dis toujours que j'écrirais des chroniques d'EP's quand je n'aurais aucun concert à chroniquer. Et bien évidemment, il y a TOUJOURS un concert à chroniquer...Et les EP's s'accumulent sur mon bureau...

Cette conversation avec Arthur, en apparence anodine, fût pour moi un électrochoc. Alors, je me décide enfin à me sortir les doigts du c à arrêter de procrastiner et faire cette chronique.

"Gabelt", l'EP éponyme du groupe est donc sortie en Septembre 2014. Il a été enregistré au Studio du Moulin par Jacques Hermet, Jérôme Cotte et Pierre Rougean. J'aime beaucoup l'artwork réalisé par Lys Anamorphose. Sur le cliché en noir et blanc de la pochette, on voit un fauteuil qui a l'air confortable à côté d'une bibliothèque pas très fournie. C'est très vintage et épuré à la fois.

Cet EP est le deuxième "bébé" du groupe juste après "Liar" sortie en 2010. "Gabelt" comporte 5 titres qui naviguent tous entre leurs influences balkaniques et leur énergie garage.

"Chaton" ouvre le bal avec son riff très Arctic Monkeysesque et cette voix grave qui n'est pas sans nous rappeler celle de Julian Casablancas. C'est 3min26 de rock-garage comme on aime dans nos petites oreilles.

Puis "Mexico" prend le relais. J'aime beaucoup cette chanson qui est particulièrement entraînante et entêtante. C'est pas ma chanson préférée, mais disons qu'elle arrive 2ème sur le podium.

"Octopus" est, quant à elle, un peu moins énervée, c'est une bouffée d'air frais. Ce morceau offre un moment propice au vagabondage de l'âme avec son riff aérien et sa ligne de basse bien construite et efficace. Je sais pas vous, mais moi je trouve qu'il y a quelque chose de très urbain dans la musique de Gabelt. Quelque chose d'industriel, de métallique. Quelque chose de "cold" mais de familier. Cette même chose que l'on retrouve chez les Strokes ou les Arctic Monkeys, deux influences majeures du groupe.

Mais trêve de blabla, "Poke" entame ses premiers accords lourds et puissants. C'est elle ma chanson préférée de l'EP car elle est, à mon sens, la plus représentative de la musique de Gabelt. On y retrouve le côté moderne, contemporain, très métropole dont je parlais précédemment. Puis les sonorités balkaniques s'invitent dans la danse surtout à partir de la 3ème minute. Shake your shoulders, babe! J'a-dore!

On termine l'EP avec "Light", une ballade assez mélancolique qui n'est pas sans charme mais qui, personnellement, réveille trop mes tendances spleenétiques pour que je l'écoute en boucle.

Voilà, les rockeurs! Il ne vous reste plus qu'à écouter "Gabelt" vous aussi. Il est dispo sur bandcamp ici mais si vous êtes "old school" comme moi et que vous préférez le support physique, il est très certainement en vente à la fin des concerts du groupe.

J'attends, le prochain EP avec grande hâte. Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il a été enregistré au Studio Expérience aux Minimes et qu'il sortira à la rentrée prochaine. Comptez sur moi pour vous tenir au jus (si je procrastine pas...).

Makizara

Voir les commentaires

// Fabulous Sheep + Gabelt // @ Le Petit Voisin (17/04/2015)

Publié le par Makizara

Four à pizza !

Hey, what’s up rockers ?

Hier soir, petit concert intimiste au Petit Voisin avec les Fabulous Sheep, un groupe tout droit venu de Béziers, et les Gabelt, que l’on ne présente plus.

Comme son nom l’indique le Petit Voisin, c’est petit, très petit. La scène se situe au sous-sol, dans une cave qui a des allures de four à pizza. Et il n’y a pas que l’aspect visuel qui rappelle un four mais aussi la température. On est au mois d’Avril (« ne te découvre pas d’un fil ») mais dans la cave il fait une chaleur étouffante.

Les Fabulous Sheep prennent possession d’une petite estrade qui tient lieu de scène sur les coups de 22h. Le quintet donne tout ce qu’il a : des tripes, de la sueur et des décibels. Pour les situer, ils font plutôt du rock-garage (enfin, du rock-cave en l’occurrence ! Haha ! … Ahem ahem…pardon) avec de très très très très fortes influences Libertiniennes (quoi, ce mot n’existe pas ?!). Faut savoir que moi, je suis une grosse fanna des Libertines, c’est un peu sacré chez moi. Pas touch’ quoi ! Alors quand j’ai reconnu quelques riffs et lignes de basse des Libertines (genre « The Man Who Would Be King » ou « Music When The Lights Go Out »), j’étais à la fois outrée en mode : « Sacrilège, diantre ! » et à la fois ravie pas ce qu’ils en avaient fait. Ils le font à leur sauce, et ça c’est plutôt cool. Donc voilà, les Fabulous Sheep, c’est quand même pas mal avec une bonne énergie !

// Fabulous Sheep + Gabelt // @ Le Petit Voisin (17/04/2015)

C’est en nage et presque à la nage, que l’on remonte à la surface le temps pour les Gabelt d’installer leurs matos (dont une pédale faisait vraiment de l’œil à Cécilia ;)

Dehors, les deux/cinquième des Red Woods et un Alpaga sirotent leurs bières dans la tiédeur d’un soir d’Avril. On prend une bonne grosse respiration et on redescend en apnée pour applaudir les Gabelt.

Le quatuor est au top ce soir, même s'il perle à grosses gouttes. D’ailleurs, à un moment, j’ai eu peur que Bruno, au chant, fasse une syncope, pour vous dire ! Mais, ni la chaleur, ni même la petite corde de Mi qui s’est fait la malle, rien n’a entamé son légendaire humour. Arthur, quant à lui, a regretté son abondante chevelure mais elle ne l’a pas empêché de faire ses petits solos qui font remuer les groupies du premier rang. Quant à la session rythmique, c’était juste parfait. Une cohésion de dingue ! C’est ça qui, selon moi, fait toute la différence dans un groupe. Avoir une fondation rythmique solide, c’est ce qui fait qu’un groupe est un level au dessus. Donc un grand bravo à Grégoire (batterie) et Damien (basse) (j’adore ta basse d’ailleurs, je vais te la piquer j’crois bien).

// Fabulous Sheep + Gabelt // @ Le Petit Voisin (17/04/2015)

Voilà, voilà !

Que vous dire de plus ? A part que ce fût un petit concert bien sympathique. Le Petit Voisin, c’est une autre ambiance, un autre délire que des salles plus « grandes » comme La Dynamo ou le Connexion. Là, pour le coup, c’est très ….mmm….privé. Mais c’est ça qui est cool aussi.

Ah et désolée pour les photos un peu pouraves mais c’était pas très easy de prendre des photos dans un endroit si étroit où la luminosité est pas top top. Mais bon, j’ai fait ce que j’ai pu.

Je vous fais des bisous et vous dis à bientôt pour encore plus de rock’n’roll !

Makizara

Voir les commentaires

This Silly Thing + Red Woods + Gabelt @ La Dynamo (17/10/2014)

Publié le par Makizara

On soutient Les Brasseurs du Lac chez Born in Toulouse !

Hello les rockers !

En ce vendredi de (presque) vacances, un dilemme Cornélien s’est imposé à moi : Concert du Common Diamond à l’Espace Croix-Baragnon ou concert de soutien au festival Les Brasseurs du Lac (qui se tient à Villeneuve-Tolosane en juillet et dont je vous avais déjà parlé ici et ).

Désolée pour Le Common Diamond mais (et je pense que vous comprendrez de quoi je veux parler) mais, mais, mais Les Brasseurs du Lac c’est juste un festival trop coolos que j’aime énoooooormement ! Et il faut qu’il perdure encore et encore. C’est pourquoi je me suis rendue à La Dynamo pour voir (de surcroît) 3 super groupes, ce qui ne gâche rien au plaisir.

Pour l’occasion, La Dynamo a revêtu ses habits de festoch avec des rames par-ci, un bras de mannequin par-là et quelques sombreros colorés sur le chef des organisateurs (qui sont d’ailleurs super friendly je trouve).

This Silly Thing + Red Woods + Gabelt @ La Dynamo (17/10/2014)

This Silly Thing débute les hostilités devant un public qui se fait attendre. Alice, au chant, a récupéré son bras pour jouer elle-même de la guitare. Les sonorités PopFolk 60’s du quatuor toulousain cadrent bien avec l’ambiance « peace » des Brasseurs du Lac. J’ai particulièrement apprécié la basse ronflante, toute en rondeur et en gammes bien apprises. Bref, This Silly Thing c’est mignon, c’est frais, c’est hippie-cool.

Place ensuite à Red Woods. Le quintet commence à s’installer et…ché pas…(ça reste entre nous mais) je trouvais que le chanteur se la racontait un peu quoi. J’étais là, en mode « Un peu d’humilité mec, pourquoi tu te la pètes comme ça ? »… Et puis, ils ont commencé à jouer, il a commencé à chanter et là….je me suis dit « OK mec, tu PEUX te la péter ! ». Cette voix ! Mais cette voix ! Je suis restée sur le cul.

This Silly Thing + Red Woods + Gabelt @ La Dynamo (17/10/2014)

Pour vous situer un p’tit peu, c’est un peu un mélange de Julian Casablancas et Ian Curtis en version moins dépressive quand même. Une voix grave, gutturale, puissante, taillée pour le rock’n’roll.

Derrière, les zicos font un super boulot : la batterie, nickel ; les guitares, efficaces ; la basse, au top (en voilà un qui maîtrise parfaitement le concept de bassist-hero dont je vous parlais récemment) ! ça fait plaisir à voir et surtout à entendre !

Red Woods c’est un claque dans ta gueule ! ça réveille et c’est cool ! Ouais, énooooooorme découverte ! Affaire à suivre !

This Silly Thing + Red Woods + Gabelt @ La Dynamo (17/10/2014)

Pour finir en beauté cette soirée qui de 1) est cool et de 2) c’est pour la bonne cause, Gabelt entre en piste pour achever nos petites oreilles comme il se doit. 4ème fois que je vois le quatuor sur scène et c’est toujours aussi bien, voire de mieux en mieux à chaque fois. Je pense que je n’ai plus vraiment besoin de vous dire que j’adoooooore parce que vous allez me traiter de vieille radoteuse.

Donc, je n’oublie pas en partant cette fois-ci de prendre leur nouvel EP et (tant qu’à faire) j’embarque l’album des Red Woods aussi, histoire de me faire une idée plus précise de ce petit phénomène qui m’a scotché au plancher.

This Silly Thing + Red Woods + Gabelt @ La Dynamo (17/10/2014)

D’ailleurs, si vous voulez des chroniques de ces CD, n’hésitez pas à me le dire, ça serait avec plaisir :)

En tout cas, Les Brasseurs du Lac c’est, je trouve, une superbe initiative, des gens sympas, un décor unique, pleins de groupes locaux qu’on aime. Alors soutenons ce festoch pour qu’il ait une longue, longue, longue vie !

Je vous laisse, je vais soigner mon aphonie.

Bisous

Makizara

Voir les commentaires

1 2 > >>