Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

red woods

[Clip] Red Woods - Sunflower

Publié le par Makizara

Salut les gens!

Je sais, je sais, ça fait un bail que je suis en stand-by. Mais pour cause: il est difficile de revenir à la critique musicale lorsque l'on est soi-même passé de l'autre côté de la barrière (enfin de la scène en l’occurrence).

Mais trêve de bla-bla, si je reviens aujourd'hui c'est pour vous parler du dernier clip des Red Woods. Vous connaissez maintenant mon AMOUR pour les Red Woods: petite prière tous les soirs autour du totem à leur effigie au fond de mon placard, tout ça, tout ça. Mais là! Là, les gars! J'ai pas compris.

C'est quoi ce clip?

Alors je dis pas, la colorimétrie des images et le côté rétro j'aime bien. Mais...comment dire?! Je n'ai rien compris. Vraiment. Trop zarb'!

Petit pouce rouge pour moi sur ce coup là! :(

Voir les commentaires

Les Red Woods enfants de choeur?

Publié le par Makizara

Bonjour, Bonjour les ro-choeurs!

Aujourd'hui vient de sortir une nouvelle vidéo des Red Woods en collaboration avec Toulouse Acoustics et Toulouse Les Orgues. Les cinq galopins ont interprété "Interstellar", un morceau aérien, à l'Orgue, dans une Église, celle de Gésu, pour le plus grand plaisir de nos yeux et surtout de nos oreilles.

Il y a quelque chose de magique dans l'acoustique d'une Église, vous ne trouvez pas?

Makizara

Voir les commentaires

Il pleut des clips!

Publié le par Makizara

Hello les internautes!

En ce mardi pluvieux, je me suis dit que ça serait pas mal de s'occuper les yeux avec des clips. Voici deux clips qui sont tout fraîchement sortis. Le premier est "Sober and Dry" des Red Woods, titre éponyme de l'EP qu'ils viennent de sortir (et que j'écoute en boucle, soit dit en passant) et le deuxième est le tout premier clip de Roze "Just a matter of time". Trêve de blabla, place à la musique!

Voir les commentaires

Alpaga + Cathedrale + Red Woods @ SDS (02/02/2016)

Publié le par Makizara

Alpaga + Cathedrale + Red Woods @ SDS (02/02/2016)

Des micros récalcitrants

Mandieu quelle foule hier soir au Saint des Seins! Dès 20h45, alors qu'Alpaga est déjà sur scène en train de déverser sur l'assistance leur rock progressif et aérien, on a déjà du mal se frayer un chemin jusqu'au bar. Il fait une chaleur de hammam (sans l'odeur d'eucalyptus, vous vous en doutez). Visiblement, le SDS est the place to be ce soir. Dans le public, il y a au moins un membre de tous les groupes toulousains que l'on aime bien et ça fait plaisir à voir.

Sur scène, les quatre Alpaga sont en forme et presque en transe. Ils n'ont pas beaucoup de difficulté pour convaincre la foule. Les applaudissements ne sont pas timides et sont largement mérités.

Puis vient le tour des Cathédrale, groupe dont j'avais beaucoup entendu parlé en bien mais que je n'avais encore jamais vu en live. C'est garage, bien sympathique comme j'aime. On sent que les gars sont à fond, ça transpire pas mal. Le public secoue de la tête et du bassin, ce qui est, dans le langage universel du rock'n'roll, une marque d’approbation incontestable.

"Le son est bon mais le tempo n'est pas respecté. Le batteur perd plusieurs points au fur et à mesure de la chanson", se désole ma copine Laura, moissonneuse-batteuse dans la vie.

"Ouais mais c'est parce que le batteur, Maxime, est à la base guitariste dans son autre groupe The Deserteurs", tentai-je de lui expliquer. (En fait, pas du tout, il y est aussi batteur, je confonds, désolée).

S'ensuivit tout un débat sur les gens qui s'essayent à la batterie alors qu'ils pratiquent un autre instrument à la base (je ne me suis pas du tout sentie visée) (je vous épargne les détails).

Puis les Red Woods montent enfin sur scène. Ce soir, c'est eux les stars. C'est leur release party. Ils sortent un EP 3 titres du doux nom de Sober and Dry. Avec Tote bags à leur effigie designés par Romain Alpaga entre autres. Avec un artichaut. Why? Don't know.

J'ai bien évidement embarqué l'EP et je vous en reparlerai soyez-en certains.

Alpaga + Cathedrale + Red Woods @ SDS (02/02/2016)

La chaleur a encore augmenté d'un cran, ça frôle le sona quand les Red Woods entament leur set. La foule se serre, le SDS est blindé. Et c'est parti pour une folie furieuse de près de 40 min. Les nouveaux morceaux sont bien évidement mis à l'honneur et les incontournables titres de leur premier album les accompagnent. Le premier rang connait les paroles par cœur et les hurle avec le cœur. Mais le micro d'Hugo fait des siennes. Un faux contact. Le jack qui se fait la malle. Pas grave, on continue quand même et William réagit vite pour prendre le relais au chant. C'est ça le travail d'équipe! Hugo met un coup dans le micro d’Étienne qui tombe par terre. Pas grave, Étienne fait quand même ses chœurs accroupie sur le sol. C'est ça, la conscience professionnelle! Bref, vous l'aurez compris, les Red Woods ont encore assuré ce soir. C'est une habitude, ils ne déçoivent jamais.

Voilà, que vous dire d'autres? Je n'ai pas pu prendre énormément de photos pour vous illustrer tout ça car il y avait beaucoup beaucoup trop de monde (notamment, le mec qui fait 2m50 et qui se fout pile devant toi phénomène assez récurrent, merci beaucoup!).

J'espère que si vous étiez là ce soir, vous avez kiffé vous aussi et pour ceux qui ont manqué ça, j'espère vous en avoir rapporté un assez fidèle témoignage.

On se retrouve bientôt au détour d'un concert.

La bise!

Makizara

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>