Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Noise and Smell + Red Woods + Octarine @ La Dynamo (26/02/215)

Publié le par Makizara

Noise and Smell + Red Woods + Octarine @ La Dynamo (26/02/215)

Smell Like Mandarine Spirit

Dites, ça fait hipster si je dis « Ah ouain, j’étais à la Soirée Mandarine ! » ? Non parce que le nom de la soirée m’a fait marrer dès que je l’ai vu. J’adore ! Merci Les Brasseurs du Lac d’avoir organisé cette soirée bio avec distribution de mandarines à l’entrée. C’est important de faire le plein de vitamines C avant un concert de rock’n’roll qui pègue.

Ce soir, c’était un peu la soirée dilemme. Soirée Mandarine à La Dynamo ou The Psychedelic Revolution à l'Obohem. Tant pis pour les Foggy Tapes (désolée, Neil, je viendrai te jeter des tomates une autre fois), je ne pouvais décidément pas rater les Red Woods.

La salle peine à se remplir quand les Noise and Smell débutent leur set. Mais le quatuor envoie quand même du bois malgré la séance d’échangisme d’instru un peu brouillon. Le bassiste, qui n’en est pas vraiment un, passe au clavier. Le guitariste/choriste reprend la basse. C’est un peu un joyeux bordel mais ils prennent visiblement du plaisir à être sur scène : « D’habitude, on est plutôt dans le public mais pas ce soir et on est très heureux de jouer ici ». Bien, bien, bien. Mais alors, les Noise and Smell, c’est quoi exactement? C’est du rock crasseux avec un peu d’harmonica, un esprit un poil rockab’, assez ricain. C’est pas mal. Je dirais même qu’il y a du potentiel mais il y a encore du boulot pour être au top.

Noise and Smell + Red Woods + Octarine @ La Dynamo (26/02/215)

Le faux-bassiste/claviériste s’empare du micro pour faire des blagues à faire pâlir de jalousie les auteurs de Carambar, le temps pour les Red Woods d’installer leur matos. Je trépigne d’impatience. Les Red Woods, c’est un peu mon coup de cœur du moment. C’est un groupe que je ne connaissais ni d’Eve, ni d’Adam et que j’ai découvert il y a seulement quelques paires de mois lors d’un concert de soutien aux Brasseurs du Lac. Je me souviens d'être restée sur le cul dès les premières notes. Et en partant, j’ai embarqué l’album sans me poser la question de savoir si j’allais l’aimer. C’était une évidence.

Ce fût une évidence.

« Factory » tourne en boucle sur mon Ipod depuis le mois d’Octobre. Et justement, j’ai très hâte de voir si mon coup de cœur va perdurer.

Noise and Smell + Red Woods + Octarine @ La Dynamo (26/02/215)

Le quintet est fin prêt. Ils entament les premiers accords de « Run Away » et c’est parti pour un set tellement cool qu’il m’a semblé être trop court. Au programme, « Favelas », « Follow the Black Cat » avec en guest un ami du groupe, quelques nouveaux morceaux et bien sûr « Monkey Shoulder » et « Titty Twister », les morceaux les plus entraînants de l’album. J’adore, j’adore, j’adhère. Que dire de plus ? Le mot de conclusion revient donc à Laura, ma poétique batteuse :

« Le groupe d’avant c’était caca mais nawak alors que les Red Woods c’est du caca bien emballé avec un jolie nœud ! »

Voilà.

C’est un déchirement quand ils quittent la scène pour laisser la place à Octarine. J’ai presque envie de me rouler par terre de désespoir (ah non, y’a de la bière partout, j’peux pas !).

Non mais dis donc, le chanteur/guitariste d’Octarine, le barbu avec sa casquette américaine là, je le connais ! C’est Cédric. Il bosse à Cabanis en Intermezzo. J’savais pas qu’il avait un groupe. Merde, et si j’aime pas….J'peux pas dire du mal, il a toujours été sympa avec moi…. Tant pis ! Je dis du mal !!! (Niark !)

Noise and Smell + Red Woods + Octarine @ La Dynamo (26/02/215)

Donc Octarine, c’est pas vraiment ma came. D’ailleurs, beaucoup de personnes étaient du même avis que moi parce que la salle s’est drôlement vidée tout d’un coup (à moins que ce soit une histoire de métro…). Je peux pas dire que c’est un mauvais groupe, ça serait mentir. Ils jouent tous très bien. Mais ils font une sorte de rock un peu trop « faut avoir fumé pour comprendre ». Voyez ? Un peu du genre à vous niquer les tympans faire perdre quelques points d’audition en un morceau et demi. Mais bon, c’est pas mauvais-mauvais non plus (la fille qui essaye de se rattraper -_-).

En tout cas, c’est sous la pluie que je rentre chez moi (j’sais pas s’il y a un lien….).

Happy Hangover du lendemain les amis !

Des bisous :)

Makizara

Voir les commentaires

[Vlog] La future Dynamo au Faubourg Bonnefoy

Publié le par Makizara

Salut, salut!

Me voici de retour dans un vlog (active la HD, c'est mieux) cette fois, pour vous présenter la future Dynamo, qui se trouve donc au Faubourg Bonnefoy. Enjoyez!

PS: pour la soutenir c'est par ici.

Makizara

Voir les commentaires

Clip: I Me Mine - "Waiting for Summer"

Publié le par Makizara

Voilà.

On est vendredi soir.

Tout le monde parle de grippe (même à la télé).

Du coup, bah, ce petit clip (enfin, "petit", on sent qu'il y a un sacré boulot derrière quand même hein) de I Me Mine est tout à fait approprié, j'pense.

Enjoyez :)

Voir les commentaires

[Discographie] "Long Road" - The Pink Elephants

Publié le par Makizara

[Discographie] "Long Road" - The Pink Elephants

Un jour, en me promenant nonchalamment au rayon musique de la Fnac, je me penche sans grande conviction sur le bac des CDs soldés. D'habitude, rien ne m'intéresse. C'est toujours de la variété gnan-gnan. Mais ce jour-là, entre un Jean-Louis Aubert et un Mariah Carey pré-chirurgie esthétique, je découvre "Long Road", premier LP des Pink Elephants.

"WTF?! Qu'est-ce que tu fous là, mon mignon?"

(Oui, je parle aux CDs, tout va bien...)

Je réfléchis même pas, je le ramène chez moi. Il finit direct dans mon pieu Ipod et passe brillamment l'épreuve de "l'écoutage en boucle dans le métro". Généralement, c'est preuve de qualité (chez moi, du moins).

Cet album, sorti en 2011 et enregistré en studio La Vache Sous Les Marronniers par Jean-Michel Cros et Ayumu Matsuo, est une véritable pépite de rock'n'roll comme on n'en fait plus beaucoup de nos jours.

Onze titres qui vous ravissent les oreilles et vous donnent envie de shaker de la tête tout en battant la mesure du pied gauche (attention, on peut vous regarder bizarrement dans le métro auquel cas...je préfère prévenir).

J'aime particulièrement "Dutch Flowers" qui est donc inspirée d'un coffee shop d'Amsterdam où les Pink Elephants n'ont jamais mis les pieds, bien évidemment (hashtag gros clin d'oeil) et "Open Your Eyes", petite ballade tellement meugnonne!!

Par contre, je trouve que "Long Road to Drive", morceau qui donne partiellement son nom à l'album, n'avait, paradoxalement, pas de cohérence avec le reste de l'album. Mais c'est vraiment le seul "reproche" que je peux faire à "Long Road".

Bref, je me dis encore que, ce jour-là, à la Fnac, j'ai bien fait de croiser le regard de "Long Road".

Makizara

PS: Si toi aussi tu veux avoir cet album chez toi, j'en file un au premier qui m'envoie un mail (se rendre dans la rubrique "Contact", tout en haut).

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>